VIRAGE HUMAIN

Accueil > l’Histoire sociale > Histoire et Mouvement social > Monographie - Militer, un engagement syndical... 

Version imprimable de cet article IMPRIMER

Monographie - Militer, un engagement syndical...

Bientôt 30 ans d’investissement au sein de mon organisation syndicale

28 décembre 2020, par Lolo

Vous êtes plus de 1 000 à avoir consulté cet article et vous êtes très nombreux à y accéder chaque jour.
Merci de votre fidélité, elle contribue à favoriser l’alimentation du site.

Continuez à nous être fidèle en navigant régulièrement sur cette plate forme alimentée plusieurs fois par semaine.
Lolo Webmaster

Et retrouvez tous les documents sur "Calaméo…"


Cadre Responsable d’unité(s), salarié de la Sécu depuis 1986, j’ai adhéré en 1992 à la Cgt au sein d’une section du syndicat de la CPAM de Vienne.

Immédiatement élu au Comité d’Entreprise (CE) où j’ai fait un seul mandat (les casseroles très peu pour moi... Seul le coté économique m’a très vite intéressé...), par la suite j’y ai participé jusqu’après la fusion Iséroise comme Délégué Syndical (DS).
Elu, en même temps comme Délégué du Personnel (DP), pour la défense des salariés, ce mandat-là ne me quittera plus jusqu’en 2011...

Dans le bain syndical très rapidement !
Suite à la volonté du gouvernement de Départementaliser les URSSAF en 1993, et sans réponse Fédérale de l’époque et en l’absence des camarades de la CPAM, nous avons adhéré à un comité de soutien (tendance FO).
Nous nous sommes assurés, ayant obtenu l’unanimité du CA derrière nous, le soutien de l’ensemble des élus, des sénateurs et députés de l’Isère lors de nos rencontres avec les différents Édiles.
Enfin, nous avons organisé avec les camarades du Nord de la France un très grand rassemblement devant le Palais Bourbon à Paris avec la participation de nombreux Viennois, et avons fait reculer le gouvernement sur ce texte mal préparé.

Claude et moi avons décidé de créer un syndicat à l’URSSAF.
J’étais élu Secrétaire Général du syndicat Cgt à l’UR de Vienne jusqu’en 2009 et DS jusqu’en 2011.
(Une structure locale avec une vie syndicale fraternelle et revendicative.
Dépôt des statuts, avec quatre AG du syndicat par an, un congrès tous le 3 ans, une réunion du bureau tous les 15 jours et autant d’AG du personnel que souhaité en salle du conseil.
Une présence dans tous les services et une participation à toutes les structures syndicales interprofessionnelles et professionnelles, à une époque où le droit syndical était local et dépendait seulement du rapport de force du syndicat (Art 39 et Art 12).)

De fait, un excellent bilan final : 33% de syndiqués et plus de 80% aux dernières élections face à la Cfdt raflant tous les postes aux CE, DP et CHSCT et ce, sans cumul de mandats des élus.
Claude est devenue Secrétaire du CE jusqu’à son départ pour Lyon.

Secrétaire du CHSCT, durant plusieurs mandats, nous nous sommes concentrés pour l’essentiel sur la sécurité, l’organisation du travail et la prévention des risques psycho-sociaux, nous avons d’ailleurs sollicité en lien avec le CE une expertise comptable sur 3 exercices et une expertise pour risque grave dans le cadre de la fusion avec un bilan 6 mois après.

Représentant du personnel, membre élu au Conseil d’Administration collège cadres à l’UR de Vienne pendant des années où les représentants Cgt ont obtenu par deux fois, sur 2 dossiers différents, l’unanimité du CA devant nos arguments face à la Direction, et un envahissement du personnel, qui nous a valu de nouvelles adhésions.

Après l’alerte de 1993, en 1995, le plan Juppé prévoyait entre autres, la Régionalisation des caisses de Sécurité sociale.
Le syndicat a fait voter tous les jours au sien des locaux de l’UL en AG par plus de 90% de grévistes la reconduction de la grève illimitée pendant 10 jours consécutifs et participation au différentes manifestations, avec négociation d’un protocole de reprise...

Mandaté par le syndicat à la demande de la Fédération la même année suite à la création de groupes de travail UR au sein du régime général, j’ai participé avec mon camarade Jacques de l’UR Tarbes à quelques réunions avant que, sans mandat électif, nous démissionnons collectivement en désaccord avec la politique fédérale de l’époque.

Au sein de l’UL de Vienne, suite à ma participation interprofessionnelle aux mouvements sociaux de 1995, d’abord élu à la CE de 1995 à 1998 sous l’égide de Jacky, je suis revenu au bureau en 2001 et comme Secrétaire
de 2004 à 2009
avec mon camarade JMR.
(Le réveil d’une ville dortoir…
Chargé de l’information, j’ai créé le 1er site syndical sur HTML de la localité de 2004 à 2009, une véritable archive de cette belle époque...)

Depuis je n’ai jamais cessé de diffuser une information grand public via le site "Virage Humain" mis en place avec Seb dont le fil rouge est : "Informer pour Transformer - Un défi sociétal et citoyen".
Entre temps, dès 2011, j’ai été le Maître d’ouvrage (MOA) du site FNPOS-Cgt avec reprise de l’historique (2002-2019)...
A la suite du groupe de travail du 8/12/2017 en début de mandat, la décision a été prise par le collectif de mettre en place la feuille de route "communication régionale RA" avec notamment la création du site "Osera", d’un forum et d’une équipe théâtrale...

Membre de la CE de l’UD de l’Isère durant mes dernières années de mandat en Interpro.

Au sein de l’UL, il y avait une véritable dynamique, de 14 camarades au bureau et plus d’une trentaine à la CE, des congrès sur 2 jours avec plus d’une centaine de camarades.
Nous avons organisé à Estrablin de nombreuses formations syndicales avec déplacement du bureau sur les lieux du niveau I.
Avec mes camarades JMR et Jean Luc du "CNR", nous avons décidé d’organiser les 1ère journées de "débat sur l’avenir des services publics", notamment autour de l’énergie et de la Santé/Sécurité sociale, (avec la participation de Christophe P. et Jean François N.) les 23 et 24/10/2006, avec des stands, à la salle des fêtes Place Miremont à Vienne.
Nous avons soutenu de très nombreuses actions dans des boites locales (Lejaby, Kodac/Intercolor, Celette, Monier/Lafarge, Coutier, Advivo, Casino, Yoplait, le CH de Vienne et bien sûr les caisses de Sécu infra-départementales…).
Nous avons organisé toutes les manifestations à l’appel de la Cgt sur Vienne faisant régulièrement descendre un millier de manifestants ou plus dans les rues…
Responsable en 2008 de la dernière campagne des prud’hommes, nous avons travaillé à une présence forte de la Cgt dans le nouveau conseil.
Reconnu comme "une belle" UL, c’est d’ailleurs une photo de notre barnum qui était à l’affiche lors des 2 jours à Montreuil en avril 2008 pour "Un outiL Cgt proche, solidaire, efficace"...

Animateur d’une association de consommateur dans deux antennes INDECOSA à l’UL de Vienne et de Roussillon durant 7 années, suivi par mon camarade Gérard Responsable Départemental.
J’ai une pensée particulière pour Mimi V. un camarade avec qui j’ai travaillé à l’UL de Roussillon, dont l’action militante aux services des autres a été pour moi un bel exemple.

J’ai mis mes compétences de Délégué du Personnel, au service des travailleurs d’abord comme Conseiller du Salarié, puis comme Conseiller Prud’homal Collège Encadrement jusqu’en 2008 au sein du CPH de Vienne sous Présidence alternée d’Henri un camarade Métallo.

J’ai représenté mon organisation à la Commission de Surendettement au sein de la succursale de la banque de France.

Porte parole du "Collectif de Sauvegarde des Caisses de Sécu Viennoises", constitué en 2006 suite à l’annonce de fusion des UR, accompagné de 3 camarades j’ai fait un discours devant un parterre de militants venus de toute la France lors de la rencontre organisée à Paris par les Fédérations FNPOS-Cgt et Fec-FO le 13/6/2006 sur le thème "STOP A LA CASSE DE LA SECU !".
Alors que la Cfdt était majoritaire à la CAF depuis des décennies, le travail de ce collectif nous a permis d’implanter la Cgt qui est devenu le syndicat majoritaire aux élections professionnelles.
De plus, le 27/3/2007 nous avons organisé une grande journée de manifestation régionale à Vienne qui a réuni plus de 300 manifestants dans les rues, venus des caisses de Sécu de toute la région, avec rencontre du Préfet et du Député Maire.

Dans la foulée, j’ai créé le Syndicat Isère et Nord-isère des Employés et Cadres des Organismes Sociaux - SINECOS-CGT38, (le nom, le logo, les sections, et même les statuts avec l’aide du Dlaj de Montreuil), dont le congrès constitutif regroupant la CPAM, CAF et L’URSSAF Isère a eu lieu le 3/2/2009 à Estrablin.
L’objectif était de réunir les 6 caisses de Sécurité sociale au sein d’un syndicat Départemental avec comme Secrétaire Michelle, Joelle et Caro avec plus d’une centaine d’adhérents.

Délégué Syndical, dans le tout nouveau organisme Isérois.
Sans syndicat Cgt à l’ex UR de Grenoble et malgré la très forte implantation locale de la Cfdt et Cftc, et 4 fois plus de salariés au siège, nous sommes pourtant lors de la première élection arrivés deuxième derrière la Cfdt mais devant la Cftc, deux ans plus tard la Cgt remportait la 1ère place aux élections des représentants du personnel CE/DP, soit en fév. 2011 35,56% et 12 postes sur les 32 à pourvoir.
Heureusement pour nous, il n’y a jamais eu de match retour car à peine remis d’une fusion que venait déjà l’heure de la régionalisation*.

Membre depuis le début de mon adhésion au seul Collectif Régional RA de la fédération sur le territoire, (sous statuts déposés par les créateurs avant la remise en place des régions par la FNPOS-Cgt lors du 9ème congrès), dont mon Camarade Janis assurait l’animation avec Raymond.

J’ai pris mon mandat en Responsabilité au sein de la FNPOS-CGT au 7ème congrès soit en 2003, Catherine était SG1 en remplacement de Philippe, tout d’abord à la Commission Financière de Contrôle (CFC), mais aussi au Collectif professionnel de la Sécu où j’y ai retrouvé Janis et JO, puis lors du 8ème congrès au sein de la Commission Exécutive Fédérale (CEF), toujours comme membre du Collectif Régime Général.
J’ai participé aux INC Recouvrement et aux différentes RPN pour négocier les protocoles dont voici les plus importants :
- La classification de 2004 ;
- les garanties conventionnelles dans le cadre de l’évolution des réseaux 2007 ;
- le droit syndical de 2008 ;
- le cahier des charges et le suivi de l’expertise des risques psycho-sociaux au sein de la Sécu le protocole relatif à la santé à la sécurité et aux conditions de travail de 2012.

En 2006, nous avons organisé avec la FecFO les rencontres des syndicats de la Sécu à Paris "STOP A LA CASSE DE LA SECU !"
De 2006 à 2009, j’ai suivi la fusion des URSSAF, INC, bilatérales avec l’ACOSS et organisé des rencontres sur Montreuil, nous avons produit pas moins d’une dizaine de tracts avec Philippe et Pascal et impulsé des actions dans le réseaux.
J’ai travaillé avec Dominique aidé par deux cabinets d’expert, l’un sur les conséquences des fusions pour les instances et le personnel, l’autre sur la question du CCE et l’avenir de l’unicité de la Sécu face aux velléité des caisses nationale et assisté à la 1ère rencontre avec le cabinet d’avocat Parisien pour signé une convention, toujours en vigueur aujourd’hui.
Le 8 février 2011, fut la plus grande manifestation que nous ayons organisé devant l’UCANSS, suite à la volonté de l’employeur de lisser le 13ème mois de salaire.
Le collectif dans sa majorité, c’est investi plusieurs mois à la préparation avec l’aide de Luc, pour organiser cet important rassemblement de toute la France et ce, sans régions organisées, un boulot de dingue à la hauteur du résultat : 30% grévistes, entre 4 000 et 5 000 manifestants de Nation à Vincennes et présents devant les grilles de l’employeur qui a dû ravaler ses prétentions.

Je suis devenu permanent en 2009, lors du 9ème et 10ème congrès j’ai été réélu pour un 2ème et 3ème mandat à la Commission Exécutive Fédérale, je deviens alors membre du Bureau Fédéral (BF) en qualité de Responsable Fédéral à la Communication pour ces deux mandats.
(Cahier des charges, suivi de la création, mise en place du nouveau site fédéral, présenté lors du CFN et webmaster durant 6 ans multipliant par 3 le nombre de visites, j’ai impulsé l’augmentation significative des publications des "Ça bouge" de tous les collectifs professionnels et sortie une "Info FD" regroupant toutes les communications des secteurs tous les mois jusqu’à la fin du mandat (du n°801 au n°864) dont une rétrospective à mis mandat.
En lien avec le Pôle Com, il a été décidé lors du 9ème congrès, la création du Pôle revendicatif avec Dominique, JO et moi et dans la foulée le 10ème congrès a décidé de mettre en place un Pôle formation sous la responsabilité de mon camarade Alex et moi en Co-animation...

Nouvellement élu, en responsabilité à la Com et au Pôle revendicatif, j’ai fait édité le livret regroupant les 4 Ça bouge "protection sociale".
Au bureau du congrès, avec mes camarades j’ai rédigé l’appel et conformément à la décision du 9ème congrès, dont j’avais en charge le débat sur l’actualité revendicative, (lire la déclaration) nous avons organisé le 29 mars 2012 une grande journée fédérale interprofessionnelle de grèves et de manifestations dans tout le pays, pour "la reconquête de la protection sociale".
C’est pas moins de 42 points de manifestations qui ont eu lieu sur cette journées dans les territoires.
Préalablement ce fut un gros travail de communication, avec une banderole FD dans chaque région, la diffusion de la très belle affiche faite par Raymond, de 5 tracts, d’un dossier de 12 pages aux élus et candidats et la création du logo et autocollants "Y en a marre !", fil conducteur de tous le mandat, qui ont lancé cette journée qui devait marquer l’importance du "fédéralisme" autour d’un slogan regroupant tous les secteurs professionnels de la FNPOS-Cgt.
Pour les 120 ans des trois Fédérations en 2013, j’ai travaillé avec Daniel (IHSe) sur 10 Roll-up présentés au 10ème congrès (Voir l’affiche).
J’ai participé avec mes camarades Jo, Murielle et bien d’autres sous une pluie battante au grand rassemblement de soutien aux 5 de Roanne le 5 nov 2013, 20.000 camarades venus de toute la France, en bus pour une grande journée de solidarité.
En 2014, suite à l’appel Confédéral et dans la poursuite du 6 février et de l’envahissement de l’UCANSS le 8 avril où Dominique à fait une déclaration à la sortie de la RPN salaires, nous avons organisé en intersyndicale une très grande manifestation Parisienne avec la présence des Régions le 18 mars, tous à Paris, 4 tracts, une affiche et des autocollants...
Le 16 octobre 2014, en grève et manifestation lors des débats sur le PLFSS avec la FD santé ensemble ont à lancé la campagne "Plus d’argent pour la Sécu" avec mon camarade JeanFi, 4 tracts, plus 1 aux usagés, des cartes pétitions, une affiche et un logo, plusieurs meetings et notamment un sur Lyon le 22 septembre 2014 avec la présence de 180 camarades.
2015, c’est l’échec d’une négo classification sans moyen avortée, sans signataires alors même, qu’il y a eu une grande implication sur ce dossier de mon camarade Bernard (1 quatre pages et 4 actes du "bal des frustrés").

Je souhaite faire un clin d’œil particulier à Aline, une camarade qui lors du cycle communication au CIDEFE en 2012 et après a partagé, avec tant de générosité, d’un peu de son savoir et de son expérience.

Absent en début du 11ème congrès les 15/5 et 16 mai 2017, représentant la FD au Comité Confédéral National (CCN), je fus une dernière fois élu lors de ce congrès à la Commission Financière de Contrôle, mais aussi membre pour transmission aux Pôle Formation et Pôle Revendicatif Fédéral sous l’égide de Denis SG1.
Durant ce mandat j’ai dû à la demande du BF reprendre une responsabilité comme Pilote du Collectif Fédéral professionnel de la Sécu avec ma camarade Nadine qui en assure aujourd’hui l’animation...
- Membre de la CPNEFP et d’Uniformation OPCO de la cohésion sociale ;
- Membre du Collectif Confédéral Santé/W.
- Dernièrement désigné pour représenter la Cgt à la "Commission Paritaire" de la CAPSSA
- Représentant Fédéral au CA de l’AREPOS lors du dernier mandat sous le Présidence de Patrice.
Négociateur national, nous avons eu à négocier ou en cours de négo :
- La mise en place d’un Plan d’épargne pour la retraite collectif interentreprises ;
- Protocole sur la liberté de choisir son avenir professionnel sur la formation professionnelle ;
- Accompagnement à la réforme "Justice du XXIème siècle" ;
- La mise en place d’un dispositif d’aide aux aidants salariés dans le cadre du haut degré de solidarité du régime de prévoyance ;
- Les mesures de fin de carrière ;
- Les modalités de versement du système différentiel ;
- Application du "Ségur de la Santé ;
- Régime dérogatoire à la durée minimale du travail ;
- Protocole sur la classification de 2020 (plus de 2 ans de RPN accompagné par un cabinet d’expert, signé et opposé)...
Et a venir :
- La promotion de la diversité et de l’égalité des chances - responsabilité sociale des entreprises ;
- Le travail à distance...

Antoine (Resp. Conf), Nadine et moi avons construit et organisé, au sein du Pôle Formation, l’une des plus belle formation de "Collectif de Direction" à Courcelles du 26/2 au 2/3/2018 réunissant sur 5 jours plus de 61 stagiaires, membres de la Direction Fédérale et Responsables de Régions, des organismes sociaux.
Nous avons construit un module de formation sur les ordonnances et le CSE en s’appuyant sur le cabinet d’expertise "Degest", 4 sessions de formation de formateurs CSE ont eu lieu en juillet, aout et septembre 2018 avec chacune 12 stagiaires
La déclinaison de la formation CSE en région a été réalisée avec près de 20 sessions.
Au total, plus de 200 camarades ont été formés dans un temps record.
Nous avons Nadine (Animatrice) et moi (Pilote) réorganisé le collectif, avec des réunions de coordination tous les 15 jours et convocation des collectifs tous les mois, des prépa et CR de chacune des instances, et la mise en place d’un plan de communication très riche à la hauteur des enjeux (41 tracts, 15 vidéos, 4 affiches, 41 flashs infos, 75 circulaires et le Quintessence Sécu (13), présence sur les réseaux sociaux : Facebook, Whatsapp, le Drive, etc...).
Durant le premier confinement qui a débuté le mardi 17 mars 2020, dès le lundi nous programmions une Visio pour organiser la continuité à distance.
Afin d’être prêt, réactif et toujours sur le pont pendant les 3 mois pour entretenir le lien indispensable pendant cette période difficile pour le syndicalisme.
Dès lors, depuis maintenant un an, des sessions par visioconférence ont été organisées avec les syndicats sur des thématiques précises (7 Visios qui ont réunies plus d’une centaine de participants).
Ensemble, nous avons travaillé à une intersyndicale large (Cgt, Fo, Cftc, Cfe-Cgc et Sud) qui a perduré tout au long du mandat grâce à de très nombreuses rencontres, en confiance et respect de nos différences.
Nous avons organisé une journée de grève historique le 25/6/2019 avec un taux jamais atteint à la Sécu soit 35,7% de grévistes pour s’opposer à la classification de l’UCANSS, mais aussi de 30% le 18/12/2018, 24% le 19/01/2019 avec un très gros rassemblement devant l’UCANSS Les différentes communications et actions.
Après la grève de décembre 2018 la Cfdt à souhaité rejoindre l’intersyndicale pour mieux la quitter bien avant la fin de la signature.
Une intersyndicale restant unie qui a rendu possible un droit d’opposition jamais exercé depuis la création du collectif Sécu Cgt…
Les membres du collectifs ont participés à plus de 80 Réunions Paritaires Nationales de négociations (RPN) avec consultation des syndicats sur chaque protocole, mais aussi a plus de 60 Instances Nationales de Concertations (INC) avec pour chacune des préparatoires et des comptes rendus au bases syndicales
Enfin, nous avons réuni les 7 et 8/10/2019 un très grand nombre de syndicats représentés par 148 délégués Cgt à Montreuil lors des 2 journées d’étude « Du CNR à la Sécu du XXIème siècle ».

Selon moi, ce qui fait une Cgt utile de "masse et de classe"...
Ce qui doit faire la force de notre organisation, c’est la vie démocratique au sein des syndicats locaux, l’accompagnement des adhérents sur le chemin du militantisme, l’information transmise pour comprendre et agir et l’engagement du maximum pour construire le tous ensemble...
La Cgt doit être utile aux salariés, pour cela elle doit arrêter "d’organiser l’organisation".
Elle doit se concentrer sur le renforcement syndical (adhésions massives), la politique revendicative et agir sur l’organisation du travail à la l’entreprise, « travailler mieux et tous, avec un salaire et une pension de retraite qui permette de vivre dignement » mais aussi agir pour l’amélioration des conditions de vie à la cité.
Enfin, la Cgt doit passer du dire au faire, mais pour être audible la parole militante doit être « d’or et inscrite dans le marbre », stop au « faite ce qui je dis et pas ce que je fais » il en va de toute notre crédibilité.
De plus l’organisation dans son ensemble (prof et interpro) se doit d’être unie, solidaire et déterminée derrière les syndiqués, élus et mandatés face aux employeurs et au "lien de subordination" pour ne jamais se sentir seul ou isolé...

Important s’il l’on veut que l’organisation syndicale progresse :
l’engagement des camarades au sein des différentes structures ne doit pas se faire au détriment du syndicat local mais en complément.
Il faut donc prendre en considération, ce qui est important pour la bonne marche de nos bases avant et pendant le détachement : "Le pourcentage d’adhérents, le résultat aux élections professionnelles et le taux de grévistes pour participer aux manifestations organisées par la Cgt…"

« Militer c’est mener une activité avec un engagement qui conduit à la réussite de l’action. »

Lolo

Lettre à ses enfants
« Surtout, soyez toujours capables de ressentir au plus profond de votre cœur n’importe quelle injustice commise contre n’importe qui, où que ce soit dans le monde. C’est la plus belle qualité d’un révolutionnaire. »
Ernesto Che Guevara - février 1966


PS : *A l’URA-Cgt dans un syndicat en pleine dynamique :
Pour rappel : durant 2 ans, à la préparation de la régionalisation des UR, Murielle (RR) et moi, (membre de la commission ad doc), avons travaillé à la création du syndicat Cgt Régional, en réunissant régulièrement 6 syndicats Cgt des 8 départements.
Création de trois bulletins d’information régionale et mise en place d’une formation suivi par 32 camarades sur 6 jours en octobre 2013 à l’UD du Rhône avant fusion avec dépôt des statuts et congrès de constitution en nov 2014, membre de la CE avec Corinne comme Secrétaire.

L’URA-Cgt aujourd’hui, est la 1ère organisation syndicale avec plus de 40% aux dernières élections de CSE et pas moins d’une centaine d’adhérents.
Un bureau constitué, depuis le dernier congrès en 2018, dont j’ai rédigé la partie "Politique syndicale et revendicative" du document d’orientation, de jeunes camarades à sa tête et une COMEX large qui se réuni très régulièrement.