VIRAGE HUMAIN

Accueil > + De Social > Dans les caisses de Sécu > L’emploi et la formation professionnelle à la Sécu... 

Version imprimable de cet article IMPRIMER

L’emploi et la formation professionnelle à la Sécu...

12 avril, par Lolo

Je vous remercie de votre fidélité, vous êtes de plus en plus nombreux à suivre ou à découvrir le site "Virage Humain" au quotidien.

Lolo
Webmaster


La question de la formation professionnelle est un enjeu syndical majeur pour l’Emploi des salariés de la Sécurité sociale et plus encore après la réforme de 2018, nommée : « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel ».
Tout un programme... et pourtant rien de bon pour les salariés !

En effet, comme rappelé lors la CPNEFP du 11/03/2021 : « les salariés paient cher cette réforme, car ils ont vu leurs droits rabotés ».

Pour mémoire :
aujourd’hui, les droits individuels et personnels à la formation des salariés se trouvent sur un compte appelé CPF (compte personnel de formation).
Ces droits ne sont plus en heures comme avant, mais en euros depuis le 1/1/2019, c’est ce qu’on appelle la monétisation du compte.
Et tout le monde y perd !

Vous avez jusqu’au 1er juillet 2021 pour ouvrir votre CPF grâce à ce lien :
https://www.moncompteformation.gouv.fr/espace-prive

Vous devez créditer sur ce compte vos heures de DIF acquises et non utilisées.
Ces heures seront transformées en euros, soit 15 € par heure transposée.
Les heures de CPF acquises et non utilisées au 31/12/2018 seront, également, transformées en euros.
Si vous êtes salarié, votre CPF est crédité automatiquement de 500€ par an et ce compte est plafonné à 5000€.

Sous prétexte de modernisation, tous les salariés sont perdants, car le coût moyen d’une formation est bien supérieur à 15 € de l’heure.
Les formations certifiantes sont longues et bien trop couteuses pour que le salarié puisse les financer grâce au CPF.

Pour en Savoir Plus...
Tout savoir sur la formation professionnelle ici sur VH...


Commission Paritaire Nationale de l’Emploi et de la Formation Professionnelle (CPNEFP) du 11 mars 2021

1) Élection des président et vice-président de la CPNEFP
A partir de cette date, la présidence revient au collège salarié.
La candidature issus de la CFDT (vice-président jusqu’à ce jour), a été validé par un vote où la CGT et la CFDT se sont abstenues.
La vice-présidence revient au collège employeur.
Pour info, la présidence est tournante tous les 3 ans et donc en 2024, elle reviendra à l’employeur et la vice-présidence au collège salarié.

2) Présentation des sommaires des rapports emploi et formation.
Ces documents paraîtront sur le site de l’UCANSS.
Les membres CGT de la CPNEFP ont voté pour.

3) Demande d’inscription de dispositifs nationaux sur la liste « Plan pour 2021 »
Ces inscriptions de formations permettent leur prise en charge par l’OPCO (opérateur de compétences) : (Uniformation, l’Opco de la Cohésion sociale).
- PREM’SS : Préparation aux Essentiels des Métiers de la Sécurité Sociale (5 absentions dont la CGT), du fait de l’excès de distanciel dans cette formation, sur laquelle nous nous étions déjà exprimés.
« La CGT estime que certains arguments en faveur de la rénovation sont entendables, tandis que d’autres ne sont pas avoués.
En effet, il s’agit, toujours, de gagner du temps dans le contexte actuel, au détriment de la formation des salariés.
La rénovation de ce dispositif conduit à une diminution conséquente du temps de formation et transforme le présentiel en e-learning.

Pour la Cgt, ce principe est dommageable pour les salariés, car il impacte la bonne assimilation des contenus de formation, la cohésion et l’appartenance à l’Institution Sécurité sociale ».

- Enquêteur AT/MP : formation continue
(La CGT vote pour)
Cette formation s’adresse aux agents agréés assermentés du risque professionnel déjà en poste sur l’instruction des dossiers AT/trajet/MP.
Elle se dispense en présentiel.
Une étude financée par l’OPCO va démarrer sur la question de la formation (E-learning, distanciel ou digitale) qui a connu un coup d’accélérateur imposé lors de la pandémie, ceci afin de trouver un équilibre entre « présentiel et distanciel ».

Par ailleurs, l’UCANSS fera un bilan durant les mois d’Avril/Mai pour un rendu en fin d’année, sur les conséquences de la pandémie et l’organisation au sein de la Sécu sur cette période, dans le cadre des négociations prévues sur la « QVT et le travail à distance ».

4) Programme de travail 2021 de la sous-commission paritaire présenté lors de la dernière CPNEFP.
(La CGT a voté pour)

5) Point de situation sur les CQP (certificats de qualification professionnelle)
Il existe actuellement 7 CQP concernant les salariés de la Sécurité sociale.

Certains sont inscrits au RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles), d’autres sont en attente de l’être :
- Manager opérationnel : inscrit au RNCP ;
- Délégué de l’Assurance maladie : inscrit au RNCP ;
- Contrôleur allocataires : inscrit au RNCP ;
- Inspecteur du recouvrement : inscrit au RNCP ;
- Contrôleur du recouvrement : dossier recevable en cours d’agrément ;
- Conseiller offre de service : dossier recevable en cours d’agrément ;
- Gestionnaire conseil : dossier recevable en cours d’agrément.

6) Document « Dispositifs d’orientation d’accès à la formation professionnelle »

La CGT a demandé que le document présenté lors de la dernière CPNEFP (voir ci-dessous) et mis en ligne sur le site de l’UCANSS, ne soit pas seulement réservé au seul manager lors des EAEA mais bien à destination de l’ensemble des salariés avant de passer l’entretien.
Ce document, intitulé « Dispositifs d’orientation d’accès à la formation professionnelle et leurs financements » Voir ICI.. est important, car il permet d’avoir une vue d’ensemble de la formation professionnelle.