VIRAGE HUMAIN

Accueil > Dossiers Militants > Lu dans la presse > 636 millions d’euros de fraude sociale 

Version imprimable de cet article IMPRIMER

636 millions d’euros de fraude sociale

6 janvier 2015, par Lolo

La fraude sociale a atteint 636 millions d’euros en 2013 selon Bercy, soit 13% de plus qu’en 2012.

Les différents organismes de la Sécurité sociale sont touchés en 2013, l’Assurance Maladie étant l’une des premières victimes, avec 174 millions d’euros de prestations surfacturées, voire fictives.

Les infirmiers ont été épinglés, de même que les transports de malades. Les dépenses liées aux ambulances et aux voitures médicalisées ont explosé.

Un millième des dépenses maladies...

Du côté des prestations familiales, on compte près de 143 millions d’euros de fraude.

Les irrégularités relatives aux pensions de retraite sont quant à elles en baisse.

Mais le travail non déclaré a coûté 308 millions d’euros en 2013. Si le montant total de ces fraudes est le plus important depuis cinq ans, il ne pèse cependant qu’un millième des dépenses maladies.


La fraude détectée par les organismes de Sécurité sociale a atteint 636,1 millions d’euros en 2013. Dont plus de 174 millions au détriment de l’Assurance maladie, selon un bilan de Bercy révélé.

La fraude dite sociale est augmentation de 13% par rapport à 2012, calcule la délégation nationale à la lutte contre la fraude dans son rapport annuel.

Ce montant se décompose en 327,3 millions d’euros de fraude aux prestations (maladie, famille, retraites) et 308,8 millions d’euros de fraude aux cotisations et travail illégal (Urssaf), précise le document. "La somme a beau être la plus importante en cinq ans, elle ne pèse toutefois qu’un millième des dépenses d’assurance-maladie constatées, 173,8 milliards d’euros", note le quotidien économique.

Les fraudes aux prestations d’Assurance maladie sont elles en hausse de 12%.

En revanche, les irrégularités entourant les prestations de retraite ont diminué de 30%, à 9,28 millions d’euros.