VIRAGE HUMAIN

Accueil > + De Social > La protection sociale > Pour le droit au logement... 

Version imprimable de cet article IMPRIMER

Pour le droit au logement...

27 mars, par Lolo

Je vous remercie de votre fidélité, vous êtes de plus en plus nombreux à suivre ou à découvrir le site "Virage Humain" au quotidien.

Lolo
Webmaster

Ce 27 mars 2021 pour le droit au logement...

La ministre du logement s’est engagée, le 2 février dernier, à prolonger la loi SRU au-delà de 2025, sans en préciser les contours, et à la construction de 250 000 logements sociaux d’ici la fin 2022.

Ces micro mesures viennent s’ajouter au désengagement de l’État en matière d’accès et de droit au logement confirmé dans le plan de relance puisque seuls 650 millions d’euros sont affectés à la construction et 500 millions d’euros d’aide aux bailleurs pour la rénovation sur les 100 milliards d’euros du plan de relance.

Il est indiscutable que la rénovation notamment thermique des logements est un élément important dans le pouvoir d’achat des ménages pour faire face aux dépenses énergétiques et une pourvoyeuse très importante d’emplois dans les années à venir.

C’est largement insuffisant !
Car nous sommes dans un contexte où :
- la crise du logement perdure depuis des années ;
- la multiplication de mise en chômage partiel sans maintien intégral de la
rémunération augmente et aggrave les difficultés existantes puisque la majorité
des salariés sont indemnisés à hauteur de 84% de leur rémunération habituelle ;
- le gouvernement a refusé d’aller au-delà des recommandations du groupe d’expert en ne revalorisant le Smic que de 0,99% ;
- les projections économiques annoncent d’ores et déjà la perte de 800 000 emplois et un chômage à hauteur de 11%.

Développer l’accès à un logement pérenne et abordable est aussi une condition majeure pour garantir les autres droits fondamentaux notamment celui à l’éducation : comment des élèves peuvent-ils suivre une scolarité satisfaisante s’ils ne sont pas logés convenablement ?

L’amélioration de l’accès au logement des salariés passe nécessairement par :
- l’arrêt des licenciements, des suppressions de postes dans tous les secteurs
d’activité privé et public ;
- la revalorisation des salaires du privé et du public ;
- la construction d’au moins 500 000 logements sociaux par an pour répondre aux
besoins ;
- l’abandon de la réforme de l’assurance chômage et l’ouverture de réelles
négociations pour améliorer le système d’indemnisation ;
- le retrait de la réforme des aides au logement et leur revalorisation

La CGT, Solidaires et FSU appellent les salariés à se mobiliser et à participer
aux manifestations sur l’ensemble du territoire le samedi 27 mars 2021.