VIRAGE HUMAIN

Accueil > Les Dossiers de VH > Urgence : Augmentez les Salaires/Classif > RPN Salaire 2020 ; A la Sécu le gel de la valeur du point est (...) 

Version imprimable de cet article IMPRIMER

RPN Salaire 2020 ; A la Sécu le gel de la valeur du point est insupportable...

15 décembre 2020, par Lolo

Vous êtes plus de 500 à avoir consulté cet article et vous êtes très nombreux à y accéder chaque jour.
Merci de votre fidélité, elle contribue à favoriser l’alimentation du site.

Continuez à nous être fidèle en navigant régulièrement sur cette plate forme alimentée plusieurs fois par semaine.
Lolo Webmaster


- Vous avez été 92 000 à suivre les RPN dans l’article VH 2019 : "La classification à la SECU cette fois c’est reparti" ICI...
- Plus de 229 000 à lire "Barème et grilles des salaires dans la SECU" ICI...
- 16 000 à Lire aussi "la politique salariale dans la Sécu" ICI...
- Lire le nouvel article "Classification 2020 à la Sécu : Protocole définitif" ICI...

Et retrouvez tous les documents sur "Calaméo…"

Le 15 décembre 2020, s’est tenue une nouvelle RPN salaire où d’entrée de jeux l’UCANSS annonce qu’il n’y aura pas cette année encore de mesures collectives.

Les masques tombent, l’UCANSS a une enveloppe fléchée pour individualiser au maximum la rémunération du personnel de la sécu, mais lorsque toutes les fédérations,sans exception, lui demandent d’augmenter la valeur du point, là plus d’argent.

Cette attitude méprisante de la part du ministère, du COMEX et relayée par l’UCANSS est simplement scandaleuse.

En effet, alors que nous sortons lamentablement d’un échec d’une soi-disant négociation dans une enveloppe contrainte où la classification de l’employeur signée par la seule CFDT a fait de ce protocole un accord minoritaire inapplicable face à l’opposition majoritaire des fédérations FNPOS-CGT et FEC FO.

Cette classification est largement contestée par l’ensemble des fédérations, telles que SUD, la CFTC et la CFE-CGC ont toutes deux fait une déclaration préalable en ce sens.

La fédération CFTC PSE « se réjouit que l’engagement mené au sein de l’intersyndicale avec la CGT, FO, CGC et SUD ait permis de faire barrage à un accord qui, notamment, instituait la fin de la revalorisation du point et figeait dans le marbre une RMPP à son niveau le plus bas (1,5%)…. Les injustices et régressions portées par ce projet d’accord et que la CFTC n’a eu de cesse de dénoncer… » La CGC « Nous tenons à souligner que la responsabilité de cet échec ne peut être attribuée aux non signataires mais à un dialogue social insuffisant, plus particulièrement concernant la rénovation du système de rémunération. »
Toutes les fédérations ont demandé que l’enveloppe soit utilisée pour l’ensemble des salariés et ont porté la revendication de l’augmentation de la valeur du point soit 1,1% d’augmentation pour tous. »

La CFDT demande une augmentation de 3%, quant à la Cgt elle revendique une augmentation immédiate de la valeur du point, ainsi que l’utilisation dans les meilleurs délais des 1,1 de l’enveloppe pour augmenter de 5 points le coefficient développé de chaque salarié (lire le Flash info salaires…).

Dans leur déclaration commune la CGT et FO « estiment qu’il est de la responsabilité de l’employeur de rouvrir de manière urgente des négociations avec une enveloppe plus conséquente, permettant aux salariés du régime général de Sécurité sociale de bénéficier d’une classification permettant un véritable déroulement de carrière au bénéfice de l’ensemble des salariés. »

En effet, la Cgt ne se satisfera jamais de la poursuite néfaste de la classification de 2004 déjà signée à l’époque par la Cfdt et demande la réouverture de nouvelles négociations avec une enveloppe qui permette une réelle prise en compte des revendications des organisations syndicales.

Pour une classification qui valorise les compétences acquises, qui reconnaisse l’expérience et permette un véritable déroulement de carrière.

L’employeur porte l’entière responsabilité de l’échec des négociations, du fait de ses lignes rouges et de sa position dogmatique et inflexible sur des revendications justes et réalistes telles que :
- Le déplafonnement des points d’expérience ;
- Consacrer chaque année une part de la RMPP à l’augmentation de la valeur du point ;
- Permettre à minima tous les 3 ans aux personnels d’obtenir des points de compétence avec un taux d’attributaire supérieur à 30% par an ;
- Permettre un véritable déroulement de carrière sur plusieurs niveaux.

Il semble important de rappeler une nouvelle fois que la classification est en point et le gel de la valeur de ce point contribue dangereusement à la paupérisation des salaires et la dégradation des niveaux de vie des salariés de la Sécu depuis plus de 10 ans, perte jamais rattrapée par l’octroi de mesures individuelles tous les 4 ou 5 ans.

Chaque année l’augmentation de la valeur du point doit à minima suivre l’inflation et ce avec un rattrapage nécessaire, seule condition pour qu’une classification reconnaisse justement l’investissement quotidien du personnel de la sécu.

A la suite de cette RPN, une rencontre intersyndicale s’est tenue en présence de l’ensemble des fédérations CGT, FO, CFTC, CFE-CGC et SUD à l’exception de la CFDT.
Ensemble elles demandent :
- L’augmentation de la valeur du point ;
- A l’UCANSS et au COMEX de prendre en considération que l’augmentation des salaires de tous les agents est une priorité. ;
- Que l’enveloppe de 80 millions, dédiée initialement à la classification, soit maintenant utilisée pour l’octroi d’une mesure collective pérenne ;
- L’ouverture de négociations avec des moyens financiers supplémentaires pour une nouvelle classification qui offre de véritables perspectives d’évolution de carrière aux salariés.

Et enfin, ensemble dans un communiqué commun, elles décident de demander un rendez-vous au Ministère pour obtenir satisfaction sur leurs revendications.

Face au mépris salarial des pouvoirs public et de l’employeur, alors même que le personnel est, et a été, exemplaire et "félicité..." dans sa poursuite du service public lors de cette pandémie pour répondre aux besoins de la population.
Avec les salariés, la CGT ne lâchera rien !!!