VIRAGE HUMAIN

Accueil > Les Medias > Publications > QuintessenceSecu > Quintessence SECU - Avril 2019 

Version imprimable de cet article IMPRIMER

Quintessence SECU - Avril 2019

6 mai, par Lolo

Mouvement à la CAF de la Loire (42)

L’Assemblée générale des grévistes du 4 avril a décidé de mettre un terme au mouvement de grève reconductible quotidien.
A l’issue de douze jours de grève, un accord a été trouvé avec la Direction :
– attribution d’un jour de congés supplémentaire pour tout le personnel à poser avant le 31 décembre 2019 ou à faire monétiser en mai 2019 par l’intermédiaire du
Compte épargne temps (CET),
– abandon de la procédure du NIC (procédure nationale du traitement des bulletins de salaire),
– un courrier commun de la Direction et de la Présidente du Conseil d’administration à la CNAF pour l’alerter sur la situation des agents et demander plus de moyens,
– le remplacement des stores à Auxillium sur les façades sud et sud-ouest sur les quatre étages avant le 30 juin 2019,
– le paiement de l’heure de grève décidant de la levée du mouvement.

Mouvement à la CARSAT Normandie

Après 5 semaines de grève du service Pôle Production Spécialisée (PPS) et une enquête DGI dans les mains de l’inspection du travail, la Direction reporte son projet de réorganisation.

Pour rappel, depuis le 18 mars, les agents du service PPS qui traitent les demandes de retraite pour départ anticipé sont en grève illimitée 55 minutes par jour.

Ce mouvement de grève a débuté suite à la gestion plus qu’approximative, du projet de réorganisation de la ligne carrière, générant dès son début plusieurs cas de souffrance au travail (altercations, pleurs, stress, etc.), qui sont encore à ce jour traités au sein d’une procédure d’Alerte pour Danger Grave et Imminent (DGI) sous tutelle de l’inspection du travail à la suite du CSE extraordinaire du 05/04/2019. Au centre du projet, des activités identiques pour les agents des trois services, mais avec des niveaux de classification différents !!

Une injustice intolérable pour les agents du service PPS où tous sont au niveau 3.
Le 12 avril, les élus CSE apprennent, par la Direction, le report du projet de réorganisation de la Branche Retraite à une date ultérieure. (Celui-ci devait être de nouveau présenté au CSE du 25 avril).

Lors de la réunion plénière CSE du 25 avril, la Direction informe les élus, que le projet est toujours en réflexion. De nouvelles propositions sont à l’étude. La Direction souhaite également travailler avec les membres de la CSSCT (ex-CHSCT) sur les sujets liés aux risques pour la santé des salariés.
Dans ce contexte, les agents du service PPS de la CARSAT Normandie décident de
suspendre leur mouvement de grève.
En fonction des nouvelles propositions faites par la Direction concernant la réorganisation, les agents décideront de poursuivre, ou pas, leur mouvement.

Une Caisse de Solidarité est ouverte !
Vous pouvez vous rapprochez des Organisations syndicales CGT / UGICT-CGT / CFDT / FO de la CARSAT.

Victoire pour le Nid de Cerdan…

La Maison d’Accueil Spécialisé du Nid Cerdan est un établissement sanitaire situé en zone rurale au sein du département des Pyrénées orientales.

La gestion hasardeuse de l’établissement, par la Direction, a amené à un déficit chronique.

Malgré les promesses du Directeur de la CNAM, le Directeur de l’UGECAM d’OCCITANIE menaçait de délocaliser la MAS.

Pendant plusieurs mois, les élus et représentants de la CGT ont mené une campagne active de lobbying auprès des maires du plateau Cerdan.

Les élus et représentants CGT sont intervenus à plusieurs reprises au sein du Conseil et du CCE de l’UGECAM Occitanie.

La FNPOS CGT a saisi la Direction Nationale du Groupe UGECAM, par courrier.
Ce travail collectif a fini par payer :
- Le 11 avril, l’ARS diffusait un communiqué de presse indiquant sa décision de surseoir à la délocalisation du Nid Cerdan.
- Le 25 avril, le Directeur de l’UGECAM convoquait une Assemblée Générale du personnel et, la mine déconfite, annonçait qu’il renonçait à son projet de délocalisation.
- Le 29 avril, l’ARS devait effectuer une visite de terrain.

Ce changement de position est une importante victoire.
Une bataille est gagnée, mais tout n’est pas terminé car les difficultés de financement sont toujours présentes.

INC Famille du 26 avril 2019

Au-delà d’être dans le déni de la situation dans les CAF, avec des salariés à bout, la fermeture d’accueils, le blocage de l’accès aux mails pour les allocataires, la fermeture de plateformes téléphoniques, des heures supplémentaires à la toque, le recours aux CDD à outrance, les pressions sur tous les services, le directeur de la CNAF maintient le « CAP » de la COG Famille :
Il n’y aura pas plus de 140 embauches en CDI,
- Le recours aux CDD sera poursuivi, en limitant leur renouvellement.
- Le recours aux heures supplémentaires sera réduit, car elles sont trop coûteuses,
- La suppression de 2100 postes est maintenue.

Bref, la solution, pour lui, c’est la mutualisation !

Et estimons-nous heureux car « en pourcentage, il y aura davantage de suppressions de postes de CDD que de CDI » !!!!

Pour la CGT, la mutualisation ne répond pas au manque d’effectifs mais aura pour conséquence de faire peser la charge de travail sur les salariés en poste, déjà surchargés !

Concernant le harcèlement et la répression syndicale envers des élus CGT, le directeur n’est pas au courant et ne se prononce pas. Les salariés des CAF, comme ceux de toute la Sécurité Sociale en ont assez !!

Il faut faire toujours plus, avec toujours moins de moyens et aucune reconnaissance salariale... Demande de RDV avec le ministère sur la situation des personnels des CAF...

Nos « jours heureux », nous les gagnerons par l’action !!!!

1ER MAI 2019, tous en manif…

Ce sont plus de 310 000 salariés, privés d’emploi et retraités qui se sont rassemblés sur près de 250 manifestations, rassemblements et initiatives festives, soit un nombre plus important qu’en 2017 et 2018 lire l’article ici...

Résultats CSE…

- URSSAF PACA : La Cgt obtient 32% chez les employé(e)s et 30% chez les cadres.
- URSSAF Haute Normandie : La Cgt obtient 60% chez les employé(e)s et cadres.
- URSSAF Centre-Val de Loire : Malgré plus de 80% de votant(e)s la Cgt avec 4,67% n’est pas représentative.
- CPAM de La Drome (26) : La CGT représente 48,14 %
- CPAM de la Loire (42) : Employé(e)s : 6 élu(e)s titulaires pour la CGT sur 10 sièges avec 57.69% des voix, 6 élu(e)s suppléants avec 58,13% des voix.
Cadres : 2 élu(e)s pour la CGT sur 5 sièges avec 37,01% et 2 élu(e)s suppléants avec 34,19% des voix.

Rejoignez le Collectif SECU sur les réseaux sociaux.

Le collectif met à disposition sur YouTube 2 vidéos pour expliquer la RMPP ici… Rejoignez le Collectif SECU sur les réseaux sociaux…

#SECUIDEENEUVE #CROIZATISBACK

QuintessenceSecu d’avrill 2019