VIRAGE HUMAIN

Accueil > Un Choix de Société > Vous avez dit 2019... Président des riches… 

Version imprimable de cet article IMPRIMER

Vous avez dit 2019... Président des riches…

Macron, le président des ultra-riches, qui a débloqué dès les premiers mois du quinquennat des milliards de cadeaux à ses amis de la finance, a été bousculé par la base et face à l’adversité que représente dans la période le mouvement citoyen des « gilets jaunes » le Jupitérien a dû redescendre sur terre.

Il à cependant en bon stratège profité de la diversité des revendications, dont le dénominateur commun est la question du pouvoir d’achat et des fins de mois difficiles, pour lâcher des miettes en ne cédant rien sur le fond de sa politique de déconstruction de la sécurité sociale.

Pour sortir d’une spirale anxiogène, pour les possédants* et les biens pensants invités des plateaux télévisés, « la Macronie jupitérienne » en faisant l’aumône de mesurettes se devait de protéger le patronats, les fortunés et les actionnaires, contre la plèbe en colère.

Donc pour 2019, Macron maintient le cap des réformes mortifères…
Le calendrier des mesurettes prévues sur la fin du quinquennat ont été avancées.
La suppression de l’ISF, la Flax tax, l’exit tax et le CICE sont quand a eux maintenu.
Dans le viseur du Président des riches la casse de la sécurité sociale, et de la fonction publique, haro sur les retraites, et l’assurance chômage, ce n’est pas nouveau**, mais Macron, n’a rien a perdre et tout a gagner à satisfaire ses maîtres (l’Europe libérale, la finance et le capitalisme décomplexé)


Certaines mesures au 1er janvier 2019…


- Augmentation du SMIC de 1,5% soit 1.521,22€ Brut soit 10,03€ de l’heure,
- Augmentation de la prime d’activité (jusqu’à 1,5 SMIC),
- Prélèvement à la source (sans changer l’impôt sur le revenu),
- Agirc et Arrco fusionnent sur un seul régime,
- Disparition du CIF et comptabilisation en euros et non plus en heures du CPF 500€ par an plafonné de 5.000€,
- Exonération total jusqu’à 5.000€ des heures supplémentaires,
- Revalorisation du minimum vieillesse (35€ pour une personne seule et 54€ pour un couple),
- Fusion du TASS et du TCI au sein du Tribunal de Grande Instance,
- Baisse du gaz de 1,9%,
- Augmentation du prix du de timbre de 10%,
- Transformation du CICE remplacé par une baisse de 13% à 7% du taux de cotisation patronale d’assurance maladie-invalidité…


Début janvier renforcement des sanctions pécuniaires à l’encontre des chômeurs mises en place par décret :
Un chômeur qui, quelle qu’en soit la raison, loupe un rendez-vous à Pôle Emploi pourra être radié sans délai.

Un autre considéré comme « manquant à ses obligations » lors de ses démarches de recherche d’emploi perdra aussitôt un mois d’allocation. Puis deux mois d’allocation au second « manquement ».

0,4 % de chômeurs dits fraudeurs mobilise à 100 % le gouvernement, qui voudrait mettre à disposition du patronat une main d’œuvre corvéable à merci et payé à coup de lance pierre...

Pour rappel :
La fraude aux cotisations sociales des employeurs représente, selon la Cour des comptes, 25 milliards d’euros…
Et la fraude fiscale, coûte à elle seule entre 60 et 80 milliards à la société… Exonérations de cotisations sociales, soit près de 110 milliards d’euros en 2015…Pire le CICE a déjà couté aux contribuable 100 milliards € et il coutera 42 milliards € en 2019.

En effet, les entreprises vont bénéficier, en 2019 d’un coût budgétaire de 42 milliards qui correspond donc à la transformation du mécanisme, à la fois du crédit d’impôt sur les salaires versés en 2018 mais aussi des allègements de charges sur les salaires qu’elles paient en 2019.


Pour info...

Les riches de plus en plus riches et le pauvre de plus en plus pauvres…

C’est le symptôme d’un système économique ultra libérale mener par les gouvernements Sarko, Hollande et Macron, qui enferme les plus vulnérables dans la pauvreté et porte aussi atteinte à la prospérité économique de toutes et tous...

La France est très contrastée aux extrêmes.

En vingt ans, la fortune cumulée des dix plus grandes fortunes françaises a été multipliée par 12, parallèlement 1,2 million de personnes supplémentaires ont grossi les rangs de la population pauvre.

La France compte entre 5 et 8,8 millions de pauvres selon la définition adoptée. Entre 2006 et 2016, le nombre de personnes concernées a augmenté de 630 000 personnes au seuil à 50 % et de 820 000 au seuil à 60 %.

La pauvreté a fortement progressé à partir de 2008 avec l’accentuation des difficultés économiques liées à la crise financière.

Entre 2008 et 2012, le nombre de pauvres, au seuil à 50 % comme à 60 %, a augmenté de près de 800 000.

82% des richesses crées et produites par les salariés, ont profité aux 1% des plus riches en 2017 selon l’Oxfam.

Les entreprises du CAC 40 ont distribué aux actionnaires 56 Milliards € en 2016, « Le taux de redistribution de ces entreprises dépasse désormais les 50 % contre 33 % au début des années 2000.

En 2017, les 10 % des Français les plus riches détenaient plus de la moitié des richesses alors que les 50 % les plus pauvres se partageaient à peine 5 % du gâteau.

Tout en haut de la pyramide, le 1 % des ultra-riches détenait 22 % de la richesse contre 17 % en 2007, pointe l’ONG Oxfam

En 2017, la fortune des plus riches dans le monde a augmenté de 1.000 milliards de dollars… Et ce n’est pas fini, tant le Président des riches plébiscité par la finance, le patronat et l’actionnariat, tient le cap...


Alors aux vues des priorités du gouvernement « Marconien » Vous avez dit Président de riches…
83 milliards de déficit budgétaire en 2018 justifie la rigueur envers la "classe moyenne" et 377 Milliards d’euros de recette en moins sur le dos des citoyens "vache a lait" aux profits du patronat, des fortunées et des actionnaires….
(Soit 25 Milliards € fraude aux cotis, 110 Milliards € exo cotisations, 80 Milliards € fraude fiscale, 142 Milliards € CICE)

Et d’après les "experts et le gouvernement"... C’est bien les 10 milliards, anticipés par Macron comme réponse au mouvement des "gilets jaunes" payés par les seules contribuables (je donne d’un coté et reprend de l’autre…), qui va plomber les comptes publiques… De qui ce moque t’on...

Lire l’article URGENT : Il faut revaloriser les salaires et les pensions...


*Chez les possédants, l’agitation sociale réveille une vieille hantise particulièrement vivace chez les bourgeois français : la peur de l’ouvrier. (Jacques Delpierrié de Bayac, Histoire du Front populaire, Fayard, 1972, page 13)

**Parlant du gouvernement Sarkozy, Denis Kessler dans « Challenge » le 4/10/20017 : « Le modèle social français est le pur produit du Conseil national de la Résistance. Un compromis entre gaullistes et communistes. Il est grand temps de le réformer » « Il s’agit aujourd’hui de sortir de 1945, et de défaire méthodiquement le programme du Conseil national de la Résistance ! »

Lire l’article… et l’article suivant...